Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 10:57

P1050950.JPG

En lecture, je crois que j'ai toujours dévoré tout ce qui pouvait me tomber sous la main. Sous les yeux pourrais-je dire. C'est bien simple : soit je travaille, soit je dors... soit je lis.

Petite fille, je lisais en voiture : Regarde la route, me disait-on, tu vas être malade ! Malade ? Non, absolument pas ! Absorbée dans mes pages, je ne voyais pas le temps passer et j'arrivais souvent sans m'être rendue compte que nous étions partis. J'en ai gardé longtemps de grosses lacunes en géographie. Le trajet Nimes-Nantes se résumant pour moi à 700 pages !

En train c'était moins évident. Nous étions nombreux et pas moyen d'emmener chacun notre livre. Alors je lisais les étiquettes des bagages, les journaux qu'il  arrivait que les voyageurs oublient sur les banquettes et les panonceaux dans les compartiments. Lisant les mêmes mots jusqu'à l'étourdissement.

4513725975_424a935f28_z.jpg

"E pericoloso sporgersi" est la première phrase que j'ai apprise en Italien ! Cette phrase indiquait au voyageur qu'il était dangereux, mais pas interdit, de se pencher au dehors, du moins en italien et en anglais, car en français et en allemand "ne pas" ou "nicht" donnaient quand même une notion de défense. Cela date d'un temps où les wagons avaient encore des fenêtres qu'il était possible d'ouvrir et non des hublots ! La question ne se pose plus. Je n'invente rien car toutes ces lectures sur place que je faisais, étaient commentées et développées par mes parents et cette subtile distinction entre les langues m'a été inculquée par mon père. Je ne vois pas comment les enfants d'aujourd'hui le nez dans leur game-boy... mais j'ai déjà évoqué le sujet ici

Mon père travaillait à la SNCF, c'est dire si nous voyagions souvent et j'en ai gardé le goût des voyages et du dépaysement...en plus de la lecture. Et si j'adore les récits de voyages, j'essaie de grouper mes lectures par thème, quand je dis, j'essaie de grouper cela se fait presque à mon insu. Et cette année donc, c'est l'Italie. Pourquoi l'Italie ? Soleil, lumière, et sans doute un livre sur Léonard de Vinci :"Itinéraire et lignes d'ombres"

 leonard-de-vinci_SS500_.jpg

Toujours étant que cette année, je rêve d'Italie. J'y suis allée plusieurs fois et toujours avec le même émerveillement.

Alors je fouine dans la médiathèque à la recherche d'auteurs Italiens : Dino Buzzati "le désert des tartares", j'attends encore qu'il se passe quelque chose, s'il doit se passer quelque chose, perchée sur ma redoute avec Drogo.  Roman de l'attente et du renoncement, on ne peut pas quitter le livre avant d'avoir entrevu...mais quoi justement, je ne peux pas encore vous dire. Un grand livre d'un grand Auteur.

desertdestartares1.JPG

J'écume la librairie et je trouve Dominique Fernandez : "Pise 1951". Bon moi j'y étais en 1975 mais ça ne doit pas changer grand chose non ?

pise

Je fonce sur un exemplaire d'Irvin Yalom : "Et Nietzsche a pleuré" Le livre m'a alléchée car il commence à Venise . Il part rapidement à Vienne mais comme on se laisse happer par l'histoire, le voyage est tout à fait prenant et agréablement instructif ! Il devrait m'amener à voyager les prochaines pages dans la philosographie, si tout se passe bien. Si tous les chemins mènent à Rome, il est bien évident que tous en reviennent aussi !

couvnitsche.jpg

Donc je poursuis ma route en Italomanie et je vous envoie un peu de soleil :

toscanel 


Il est certainement "pericoloso sporgersi" de me pencher ainsi sur mes souvenirs et ces livres ne font qu'activer mon envie de soleil et de monuments romains !


A presto !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yoffik 06/06/2016 10:27

Lire erri de luca : Le plus et le moins.

Claude 31/07/2012 03:10

S'il y a tant de livres , c'est qu'il y a, aussi, tant de lecteurs !
Il convient que chacun puisse y trouver et son soleil et s'y sentir à son aise.
Puisque tu nous donnes ici tes italiennes saveurs, je te ferai, à mon tour , goûter à ces deux livres, italiens par le récit, universels par les propos, qui sauraient te tenter comme tous les
livres quand ils succombent entre tes bras.
Tout d'abord, il s'agit du "Journal de voyage en Italie par la Suisse et par l'Allemagne" par Michel de Montaigne : ne me dis pas que cet auteur est trop ancien au prétexte que le livre est paru en
1744 ! Car c'est d'un homme malade mais quand même à l'écoute du monde dont il s'agit ici, de celui dont on ne sait plus trop si les voyages firent l'écrivain, ou si l'écrivain inventa des chemins.
Par les chemins, rossinante au licol , el le lisant ainsi dans cette équipée opn se surprend alors à faire le parallèle avec Stevenson : mais, de citer celui-là, je n'ai aucun droit dans ce blog
car il ne parvint jamais à convaincre Modestine de franchir les Pyrénées.
Et puis, ce bijou littéraire, fatigant de tant de beautés presque dont ses pages s'emplissent, écrit par cet altier de Condottiere dont parfois on voudrait, un rien, rabattre le caquet, mais ce que
jamais l'on ne pourra faire car il ne s'agit de manquer aucune des merveilles de ses mots quand ils racontent et content ses traversées italiennes, mais ses errements aussi, et ses détestations
encore.
mais oui, je vais vous le donner le nom de cet auteur dont on peut faire des messes basses afin de mieux se compter au nom de ses initiés, comme pour Melville ou encore Malcom Lowry dont je ne peux
ici malheureusement rien vous dire car ils m'éloigneraient trop de cette Italie ici requise. Ce Condottiere dont le mot chante , est bien sûr ( pardon, je retire : bien sûr ), André Suarez dont le
livre fut édité en 1932.
Trop vieux aussi ? Alors il va me falloir moi aussi aller contemporainiser mes lectures à la médiathèque.
Attends moi !!!

monesille 01/08/2012 18:24



Mais Suarez est né à Saint Maur des fossés  !!!! (merci wiki !) 


 



Laure MESTRE 30/07/2012 19:46

Merci Monesille pour ce délicieux voyage italien. On se croirait dans "Chambre avec vue"! Florence est une merveille, Venise un enchantement, mais le village le plus émouvant est certainement
Assise. Toi qui aimes les jardins et l'italien, tu aimeras sûrement le blog de Simonetta, "About garden" (je ne comprends pas tout mais c'est ma façon à moi d'apprendre l'italien, et les
illustrations sont si belles!). Bel été! Laure

monesille 30/07/2012 21:32



Merci Laure de ton indication et tes compliments. Je n'ai appris l'italien que "sur le tas" et un blog alliant jaridn et italien ne peut que m'aider à progresser. Mais j'aurai du mal à laisser un
commentaire en italien !


L'été n'est pas fini et je croiserai peut-être un livre sur Assise que je ne connais pas ! Juste le très bas de Chistian Bobin que j'ai vraiment beaucoup aimé.


Un peu de chaleur ? 



christine 30/07/2012 13:12

Nous avons voyagé vers tes souvenirs d'enfance et parcouru un peu l'Italie grâce à tes choix de livres...je lis aussi beaucoup et beaucoup, donc j'aime avoir des avis de lecteurs. Merci Bises

monesille 30/07/2012 21:34



Merci de ta gentille visite, Christine, je livre vraiment mes lectures au hasard et elles ne sont pas toujours du goût de tout le monde. 


Bises



Présentation

  • : monesille : le blog
  • monesille : le blog
  • : Le blog d'une écrivain(e) passionnée de poésie, de littérature,de nature et de voyage.
  • Contact

Mention spéciale

Elle fait briller tout ce qu'elle touche

Marie et les agapanthes

les pros du clip

zoomlarue.com

Les humeurs d'Asphodèle

leslecturesdasphodele

monesille itou

monesille

 

Recherche

Je préfère vous voir rire que pleurer !

Tout ce qui touche le monde me touche :