Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 11:52

Il faut que je vous dise que j'ai un grand jeu qui m'amuse beaucop ! Je pars d'un de vos blogs et je passe sur un autre. De cet autre blog sur un autre et ainsi de suite. Je fais parfois ainsi le tour du monde de blog en blog et parfois une image me trotte en tête tirée d'un de vos billets dont bien évidemment je n'ai pas noté le titre ! C'est ainsi que l'une d'entre vous avait fait une déco à base de pomme en couronne de table qui m'avait profondément plu. C'était frais, tonique, lumineux. A craquer.(Si elle passe par là et se reconnait, qu'elle se fasse connaître, je mettrai le lien de son blog)

Et comme j'avais en stock une pièce de tissu à torchon tout à fait assortie aux coloris des pommes, je me suis lancée à me faire un lot de sets de tables à la pomme. L'idée était la suivante : quatre sets de table ornés d'une pomme différente, en transfert, et en plus un set de table spécial petit trésor et sa serviette assortie.

Pour l'ensemble de petit trésor, pas de souci :

P1060298P1060299 

Avec la petite attache élastique à passer derrière le cou comme elle nous l'a appris pour que la serviette ne se décroche pas sans arrêt.

Pour les pommes ça été. Sauf que quand vous disposez le motif sur le tissu, vous le placez bien, vous le voyez ? Si vous le voyez ce n'est pas bien ! Ca va donner ça :

P1060292

La pomme collée au fer ! En fait il faut mettre le motif contre le tissu, donc vous ne le voyez pas. C'est là que les choses se compliquent ! car en bonne grand-mère attentive, j'avais prévu de mettre le nom des pommes pour l'éducation de petit trésor qui apprend à lire des mots et qui doit venir à la maison aux vacances de toussaint  !

Donc j'ai imprimé les noms des pommes sur mes transferts et les ai soigneusement disposés sous mes pommes pour avoir ça :

P1060294

Hé oui ! le nom sort à l'envers ! il faut donc tourner le texte à l'aide de photoshop (onglet image, symétrie axe vertical au cas où !)

Pour avoir ça :

P1060297

Hé oui, bien vérifier que le nom a LA TÊTE EN HAUT !

Voilà, voilà ! ça doit être à peu près tout ! Cela nous a valu quelques fous-rire avec chéri-chéri hier qui me donnait un coup de main. A en pleurer. Je vous dit pas ma tête en voyant les noms à l'envers, ou la pomme collée au fer !

P1060302

Comme une fois collé, il est à peu près impossible d'enlever du transfert, il me restait à faire des étiquettes et à les coudre ce qui est fait, l'avantage étant que la colle du transfert dispense d'ourler les étiquettes (enfin j'espère !)

Comme j'avais fait un accroc à une chemise de nuit, j'en ai profité pour faire une reprise et coller dessus une image transfert qui renforcera le tout ! je vous livre le truc tel que :

P1060293

Toussaint, Halloween ! Et si je faisais des sets avec des potirons plutôt  ?

Repost 0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 10:32

      Les voies usées

P1050977.JPG 

Les voies usées ont le pas fatigué

Les traits creusés des chemins passagers

Erodant creux les sillons vers la mer

Et j’ai longtemps marché de la même foulée

Et la plaine est immense et tremble sous septembre

P1000388.JPG

 

Les voies usées ont le pas balancé

Le pas moelleux des airs déjà connu

Rythme cossu sous les arbres chenus

Et j’ai longtemps marché sur mes chemins bien-vus

Et la plaine est immense et tremble sous septembre

 

P1030547.JPG

 

Les voies usées ont l’horizon brumeux

Et ma mémoire en cendre a l’esprit orageux

Il serait lourd mon pas capitulé

J’ai marché trop longtemps pour renier mon printemps

Et la plaine est immense et tremble sous septembre

P1040758.JPG

 

Mais j’ai marché encore car j’espérais l’aurore

Et la plaine est immense au pas des préambules

Mais j’ai marché toujours car je savais l’amour

Et dessous la poussière recouvrant les ornières

Un sol neuf a germé qui seul m’appartenait.

P1040083.JPG

 

      monesille

Repost 0
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 17:48

P1060282

Le temps est bizarre ! Couvert et à la pluie toute la fin de semaine dernière, il est depuis avant-hier rayonnant comme un printemps. Il faut dire que ça m'a arrangée  comme je partais en loooong week-end jusqu'à aujourd'hui donc. J'ai pu profiter d'un ciel bleu lavé de frais. 

P1060273P1060283

D'une herbe verdoyante

et de la lumière extraordinaire de la Provence tout le long de ces trois jours.

P1060276P1060280

J'en ai profité pour faire des essais de cueillette et de photos

P1060249P1060259

Et de cuisine colorée pour Chéri-chéri qui comme vous le savez toute adore...les pâtes.

P1060272P1060271.JPG

Et puis comme il me restait du temps, je suis partie en balade digestive !

Tout le long du chemin en arrivant au mas, un grand pré borde le chemin où paissent quatre vaches, l'air paisible qui ne lèvent même pas le mufle en voyant arriver les voitures. Vous avez sans doute remarqué que pour faire stopper une voiture déterminée à aller d'un point A à un point B, il faut, disons une détermination égale à

D= cri de monesille + stop - inertie de chéri-chéri ! Je n'arrivais donc jamais à prendre ces vaches en photo. Cette fin d'après-midi oisive se prêtait donc magnifiquement à retourner à pieds, photographier ces quatre braves bêtes.

A l'ombre fraîche d'une haie mêlée de frênes et de chênes, pâturaient nos quatre excellentes ruminantes. Qui ont tout de même à mon approche levé la tête d'un air surpris. Quelqu'un à pied ? J'étais séparée d'elles par une barrière en fil de fer  barbelés, doublée d'un fossé assez profond me semblait-il  pour les tenir à distance. Là, je m'aperçois que j'ai oublié de vous dire quelque chose : j'ai peur des vaches ! J'ai gardé le souvenir d'un visage de petite fille qui avait trébuché devant son troupeau et qui avait conservé, marqué l'empreinte du sabot dans le visage. Je devais avoir six ou sept ans, cela m'a profondément marquée. J'aime les vaches...de loin.

Celles-ci surprises de voir quelqu'un sans carapace métallique se sont obligeamment rapprochées pour la photo.

P1060285P1060284

N'étant pas très rassurée, j'ai continué un peu le long du chemin pour emporter aussi le souvenir photographique d'un brave cheval qui broutait par là.

P1060289

Ah, lui, pas moyen de lui faire lever la tête malgré toutes les promesses de sucres (que je n'avais pas dans mes poches) que j'ai pu lui faire.

J'ai donc rebroussé chemin, pour regagner le mas. Ah, oui ? Les quatres vaches, m'attendaient. Elles avaient franchi le fossé et s'étaient massées à l'angle de la cloture qui m'a paru soudain bien mince. C'était la fin d'après-midi. Je n'avais pas mon portable et de toute façon, je me voyais  mal téléphoner -"euh, allo, mon chéri-chéri, tu peux venir me chercher des vaches me regardent de près !" J'ai donc continué le plus tranquillement possible mon chemin, elles m'ont suivie de leur gros sabots sonnant sur les cailloux bordant le fossé jusqu'à l'autre angle du pré. J'avoue de plus avoir pris de photos.

Je vous vois rire ! Vous pouvez !

Et vous savez les vaches...je ne suis pas spécialiste mais en regardant mieux sur la photo...je crois que c'était des taureaux !

P1060281


Repost 0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 20:19

 

P1060223.JPG

Ceux de ma génération ont eu le bonheur d'entrer de plain-pied dans les mathématiques par la théorie des ensembles ! Je ne sais pas si ça existe toujours, c'avait l'extrême bonté d'être très facile à assimiler même pour les non matheuses comme moi ! Que je vous explique un peu :

Si deux ensembles finis ont des points en commun il y a intersection !

Intersection_de_deux_ensembles.gif

 

Si un des deux ensembles contient tous les points de l'autre, il  y a inclusion !

inclusion.gif

Fig.2 inclusion d'un ensemble dans l'autre

Tout ça pour vous faire comprendre que dans un des livres que j'ai lu récemmment (il me reste à étudier la notion de récent !) " l'Art Français de la guerre", une notion m'a fascinée : lorsque nous sentons qu'un monde est imparfait, c'est que nous avons la notion qu'un monde parfait existe possiblement.

C'est à dire que le petit ensemble A est un monde imparfait. Le grand ensemble B est un monde parfait. L'espace entre les deux étant les lacunes qui restent à combler. Et que pour avoir la connaissance de A, il faut sentir l'espace entre A et B. Je ne sais pas si je me suis bien faite comprendre ?

Je vais vous citer quelques exemples : 

J'admire vos blogs, tous beaux, blancs, impressionnants de netteté et de clarté. Admettons qu'ils représentent un monde parfait soit Grand B. Ils impliquent à mon sens que la plupart d'entre vous n'aient ni chien noir plein de poils et puces et disposés à les perdre partout, que vous n'ayez pas une chatte maladroite avec des pattes grasses (oui grasses ! ma douce ne te vexe pas !) et adorant escalader les meubles de préférences noirs et brillants. Et que vous avez suffisamment de temps libre et d'énergie pour passer les trois quarts dudit temps à frotter, astiquer et faire reluire sols blancs et autres transparentetés pour ensuite les photographier. Ce que j'ai (pour les animaux) et n'ai pas (pour le temps libre). J'habite donc un monde imparfait petit a. Et Je perçois nettement l'espace entre les deux...B-a : il y a de la marge !

 

Précisons l'exemple ; j'étais assez contente de la composition de cette photo regroupant : petit 1 les couleurs que j'aime, petit 2 des objets offerts par mon fils et ma belle fille et, petit 3 l'ambiance du tout ! (que certains osent répéter que je n'ai pas l'esprit mathématique gniark, gniark !)

P1050480.JPG

Jusqu'à ce que je la regarde en plus grand format ! LA POUSSIERE vous la voyez la poussière ? Paf tout par terre, le monde parfait ! Et pas une seconde depuis pour refaire cette photo. (6 mois !)

Prenons un autre exemple. J'ai de la chance d'avoir un ami peintre. Un vrai. L'ami et le peintre. Avec une vraie sensibilité. Qui non seulement a senti mon désarroi face à cette grande maison où tant est à faire mais mon manque d'air à l'intérieur. Et saisissant cette vue que j'aime de la maison il en a fait un bol d'air que j'adore : littéralement :P1060131-copie-1.JPGP1060133.JPG

P1060135.JPGP1060134.JPG

De ceci, par la transubstantation de l'art, il a fait ceci :

P1060136.JPG

Une merveille de légéreté et de perspective. Un vrai bol d'air à respirer. Merci, Régis !

Dans un monde parfait elle devrait être protégée, c'est fragile une aquarelle, mais là se heurtent les mondes parfaits. Chéri-chéri dit qu'elle devrait juste être mise sous verre pour ne pas étouffer l'ensemble, mais l'auteur m'a conseillé une fine baguette bleue autour! Cruel dilemne ! Pour l'instant je lui parle, je lui demande son avis ( à l'aquarelle ), elle me répond qu'elle est contente comme ça tant que la cheminée n'est pas allumée, ce qui n'est pas encore fait...je ne veux pas de barrière entre elle et moi.

Alors aucun monde n'est parfait, n'est-il  pas. Pour l'instant, je vis dans l'un, rêve de l'autre...je crois que l'espace entre les deux se nomme désir. Pourvu que ça dure ! Longtemps ! 

 




Repost 0
Published by monesille
commenter cet article
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 16:50

Je me pose souvent la question, de savoir si j'ai de la chance ! J'ai eu un tas énorme d'em...brouilles dans ma vie (Je vais rester polie, il y a mes enfants qui me lisent !) mais si je mets dans la balance tout ce qui m'est arrivé de bon et le reste... je calcule...je crois qu'au total, j'ai de la chance !

D'abord j'ai la chance d'avoir un chat qui choisit d'assortir la couleur des coussins où elle dort avec celle des volets !

P1060124.JPG

N'est-ce pas qu'on dirait la princesse au petit pois ! Trop de confort ne nuit pas, hein, ma douce ! Inconvénient majeur : sème des poils blancs sur les tissus foncés, et des poils noirs sur les tissus clairs, je ne sais pas comment elle y arrive mais le fait est !

J'ai la chance d'habiter une région superbe et d'avoir un chien qui adore m'accompagner en balade !

 P1050943.JPGP1050940.JPG

Inconvénient majeur, c'est surtout moi qui doit l'accompagner en balade...et il court vite...lui !

 

 

 

 

J'ai la chance d'avoir un chéri-chéri adorable toujours prêt à m'emmener dans des ailleurs colorés

P1060180P1060220.JPG


Toujours prêt à attendre le temps voulu que personne ne vienne se mettre au milieu pour que je puisse prendre LA photo !


P1060171.JPGP1060185.JPG

P1060188.JPGP1060213.JPG


Et en plus m'offrir LE bouquet juste assorti avec mon vase !

P1060207.JPG

Inconvénient majeur :

P1060197.JPG

Non, je rigole là, chéri-chéri n'a pas d'inconvénients !

J'ai la chance, décidément je cumule, d'avoir une amie qui traverse la France pour venir me voir, qui m'emmène en balade dans un lieu magique à 10 kilomètres de chez moi,

P1060041.JPGP1060036.JPG

P1060046.JPGP1060107.JPG

P1060067.JPGP1060042.JPG

Mais non ! Pas si loin que vous imaginez, mais c'est vrai que le dépaysement est intense à la Bambouseraie de Prafrance.

Et ce fut une merveilleuse journée fleurie d'amitié.

P1060074

P1060077.JPG

En plus, elle arrive les bras chargés de cadeaux et là franchement c'est vous qui n'avez pas de chance, parce que comme je suis beaucoup paresseuse et qu'elle connait mes goûts, elle m'amène plein de livres géniaux, ce qui fait que vous n'avez plus de post depuis un bon bout de temps ! 

A bientôt !^^


 


 

Repost 0
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 17:28

Chaud,

P1050949-copie-1.JPG

l'été permet de lire et de lire encore, dans les pièces ombrées pour garder la fraîcheur. On voit un tout petit bout de la cour à travers les volets juste un peu entrouverts. J'aime les petits bouts de, quelques feuillages, quelques barres entrecroisées, mais chut...c'est la sieste italienne !

P1060035.JPG

Italienne ?  Décidemment tout m'y ramène ! Je sors d'Exbrayat : "Les filles de Folignazzaro" :

Auriez-vous deviné qu'Exbrayat était un auteur gourmand ! J'ai passé mon temps de lecture à noter des recettes italiennes ! Que dites-vous de Polenta e Osei ?? Miam ! rien que le nom me met l'eau à la bouche, des grives ou cailles rôties en brochettes parsemées de sauge, sur de la polenta bien fondante ! (les brochettes de canard préparées de la même façon ne sont pas mal non plus ) !

Ou Insalata di versa ai semi di finocchio ! Autant le mot salade en français est bête à en être plat, autant insalata rempli la bouche à lui tout seul ! Il s'agit là, d'une salade de chou frisé, arrosée d'un petit filet d'huile d'olive et de vinaigne balsamique, parfumée avec des graines de fenouil. Honnêtement, je remplace le chou frisé par du chou pe-tsaï plus neutre en goût et en digestion, et je me régale. Car oui, je suis passée de la lecture à la pratique. Pour l'été ce plat est idéal.


Il n'y a que pour les dessert qu'Exbrayat n'est pas trop explicite. En fait ça m'arrange ! Pour l'instant je n'ai plus de four.

Charles Exbrayat devait aussi être assez fan d'Italie aussi car il a écrit beaucoup de roman ayant pour décor l'Italie. J'ai commencé une petite collection pleine de soleil ! Ca illuminera mon hiver.

P1050495.JPG

Entre deux expériences culinaires, j'ai trouvé un livre qui devrait plaire aux chineuses que vous êtes ? Rien que le titre ça va vous parler :

"Le dernier vide-grenier du Faith Bass Darling"  Hein que ça en jette ! Ce livre de Lynda Rutledge sous des dehors de fantaisie approche le sujet très sensible de la perception de souvenirs par chacun, à travers tous ces vieux objets auxquels on s'attache. Ces souvenirs qui surgissent quand on ne s'y attend pas et qui disparaissent de nos mémoires sans que l'on sache vraiment comment.

vide-grenier-telechargement.jpeg

Le 31 décembre 1999 Ruth Faith Darling décide d'organiser un vide-grenier sur la pelouse de sa maison de famille pleine de trésors. De rebondissements en rebondissement, l'histoire va nous faire découvrir tous les aspects des souvenirs et de leurs implications dans le déroulement de nos vies. Car qu'est-ce que vraiment un souvenir ?

Sur cette question hautement philosophique, je vous laisse car j'ai des convives qui attendent de déguster, hum, qu'est ce que j'ai prévu au menu déjà, aujourd'hui, moi ?

Buon appétito !


Repost 0
Published by monesille - dans Deux livres de livre.
commenter cet article
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 13:39

Je vous fais rarement des "avant-après" parce que, heu, et ben,, c'est à dire que... si je sais à quoi ça ressemble avant, je ne sais jamais à quoi ça va ressembler après, alors, je me lance  souvent à l'aveuglette et puis...

Bref, cette fois-ci, j'ai anticipé (enfin ! presque ! vous verrez !)

Donc, dans la nouvelle maison il y a une cuisine américaine communiquant avec la pièce à vivre par ce qu'on peut appeler un comptoir de bar en bois : VERNI ! Je vous jure ! Et redonc comme pour une fois j'avais du temps, l'idée, les outils, OUI ! tout ça à la fois. Et qu'il avait plu toute la nuit faisant passer la température d'un 35 insupportable à un 25 ragaillardissant : ça a donné ça !

P1060025.JPG

P1060026.JPG

P1060027.JPGP1060029.JPGP1060030.JPGP1060031.JPG

Le bois brut, débarassé de son verni jaunâtre, est très beau, juste effleuré d'un petit chiffon de cire blonde, les veines du bois clair ressortent de façon lumineuse, c'est un régal des yeux.

Alors quand je dis anticipé...il y a eu ça entre temps aussi :

P1060028.JPG

Qui est-ce qui a du tout relaver la cuisine qu'elle venait de nettoyer ENTIEREMENT ! Heureusement chéri-chéri avait débouché l'aspirateur avant de partir à l'autre bout de monde, ce qui fait que comme je n'avais pas anticipé jusqu'au point de lui parler de mes projets:  euh, ça te plait chéri-chéri ?

Je vais donc finir de déguster mon lundi avec un petit Exbrayat dégoté dans un vide grenier : Les filles de Folignazzaro ! Italie, quand tu nous tiens. Je me ferais bien un petit capuccino, moi, en parlant de ça !

cappuccino.jpg

Bacino !


Repost 0
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 10:57

P1050950.JPG

En lecture, je crois que j'ai toujours dévoré tout ce qui pouvait me tomber sous la main. Sous les yeux pourrais-je dire. C'est bien simple : soit je travaille, soit je dors... soit je lis.

Petite fille, je lisais en voiture : Regarde la route, me disait-on, tu vas être malade ! Malade ? Non, absolument pas ! Absorbée dans mes pages, je ne voyais pas le temps passer et j'arrivais souvent sans m'être rendue compte que nous étions partis. J'en ai gardé longtemps de grosses lacunes en géographie. Le trajet Nimes-Nantes se résumant pour moi à 700 pages !

En train c'était moins évident. Nous étions nombreux et pas moyen d'emmener chacun notre livre. Alors je lisais les étiquettes des bagages, les journaux qu'il  arrivait que les voyageurs oublient sur les banquettes et les panonceaux dans les compartiments. Lisant les mêmes mots jusqu'à l'étourdissement.

4513725975_424a935f28_z.jpg

"E pericoloso sporgersi" est la première phrase que j'ai apprise en Italien ! Cette phrase indiquait au voyageur qu'il était dangereux, mais pas interdit, de se pencher au dehors, du moins en italien et en anglais, car en français et en allemand "ne pas" ou "nicht" donnaient quand même une notion de défense. Cela date d'un temps où les wagons avaient encore des fenêtres qu'il était possible d'ouvrir et non des hublots ! La question ne se pose plus. Je n'invente rien car toutes ces lectures sur place que je faisais, étaient commentées et développées par mes parents et cette subtile distinction entre les langues m'a été inculquée par mon père. Je ne vois pas comment les enfants d'aujourd'hui le nez dans leur game-boy... mais j'ai déjà évoqué le sujet ici

Mon père travaillait à la SNCF, c'est dire si nous voyagions souvent et j'en ai gardé le goût des voyages et du dépaysement...en plus de la lecture. Et si j'adore les récits de voyages, j'essaie de grouper mes lectures par thème, quand je dis, j'essaie de grouper cela se fait presque à mon insu. Et cette année donc, c'est l'Italie. Pourquoi l'Italie ? Soleil, lumière, et sans doute un livre sur Léonard de Vinci :"Itinéraire et lignes d'ombres"

 leonard-de-vinci_SS500_.jpg

Toujours étant que cette année, je rêve d'Italie. J'y suis allée plusieurs fois et toujours avec le même émerveillement.

Alors je fouine dans la médiathèque à la recherche d'auteurs Italiens : Dino Buzzati "le désert des tartares", j'attends encore qu'il se passe quelque chose, s'il doit se passer quelque chose, perchée sur ma redoute avec Drogo.  Roman de l'attente et du renoncement, on ne peut pas quitter le livre avant d'avoir entrevu...mais quoi justement, je ne peux pas encore vous dire. Un grand livre d'un grand Auteur.

desertdestartares1.JPG

J'écume la librairie et je trouve Dominique Fernandez : "Pise 1951". Bon moi j'y étais en 1975 mais ça ne doit pas changer grand chose non ?

pise

Je fonce sur un exemplaire d'Irvin Yalom : "Et Nietzsche a pleuré" Le livre m'a alléchée car il commence à Venise . Il part rapidement à Vienne mais comme on se laisse happer par l'histoire, le voyage est tout à fait prenant et agréablement instructif ! Il devrait m'amener à voyager les prochaines pages dans la philosographie, si tout se passe bien. Si tous les chemins mènent à Rome, il est bien évident que tous en reviennent aussi !

couvnitsche.jpg

Donc je poursuis ma route en Italomanie et je vous envoie un peu de soleil :

toscanel 


Il est certainement "pericoloso sporgersi" de me pencher ainsi sur mes souvenirs et ces livres ne font qu'activer mon envie de soleil et de monuments romains !


A presto !

 

 

Repost 0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 11:37

Portrait-de-Francois-Marius-Granet-1809.jpg

La couverture de "Promenades dans Rome" de Stendhal présente ce tableau d'un jeune homme au regard très appuyé qui m'avait marquée sans pour autant chercher à le connaître mieux. Ne voilà-t-il pas que je le retrouve au Musée Granet d'Aix en provence  où je l'ai reconnu instantanément, il s'agit du portrait de François-Marius Granet devant les monuments de Rome ce qui explique sa présence en couverture de ce livre. Ce portrait a été réalisé par Ingres en 1809. Je ne vais pas vous faire un cours d'histoire de la peinture à laquelle je ne connais rien. Vous retrouverez l'oeuvre de François-Marius Granet qui a donné son nom au musée ainsi que la plupart de ses oeuvres dans ce PDF du musée très intéressant. Mais j'élirais volontiers ce tableau du même peintre au mur de ma maison :

jpg Granet office

"Un quart d'heure avant l'office"

J'aime le clair-obscur, le naturel de la posture de ces moines. Il y a vraiment un côté instantané et intime, de l'autre côté du rideau avant la représentation, qui me plaît beaucoup. 

En hommage à chéri-chéri, je vous présente la suite :

P1050911

 "2000 ans après l'office" 

Sur le site, dont je cherche toujours à vous faire trouver le nom, site archéologique de première importance, dont la première occupation remonte au néolithique (4500 av JC) et se poursuit à travers les âges intégrant toutes les cultures des étrusques aux grecs, jusqu'à faire concurrence à Marseille grâce à son exceptionnelle situation et l'exploitation de ses salines.

P1050904P1050906

Lors du dévellopement du culte chrétien, une église fut construite,qui a bien sur évolué passant au travers des siècles pour devenir :

P1050867P1050869P1050910.JPGÉvidemment l'église était fermée, et c'est du trou de la serrure qu'est prise la photo que j'ai donc intitulée : "2000 ans après l'office"

Ce site est très intéressant, la visite en est GRATUITE ce qui est suffisamment rare pour être noté, gérée par une association de bénévoles qui en assure la protection et l'entretien. L'enclos ferme  à 18 heures, ce qui a bien failli nous valoir une nuit à la belle étoile, perdus que nous étions dans nos imaginations préhistoriques.

Et bien si avec tout ça vous ne trouvez pas ! Bonne visite si vous passez par là, c'est absolument superbe.


Repost 0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 14:18

Il y avait eu la guerre éclair, il y aura eu les vacances éclairs ! Il faut dire que réussir à caser dans trois toutes petites semaines (si, si, je vous assure : petites) un déménagement, un réaménagement (sommaire, mais néanmoins) et quelques jours au soleil avant de reprendre le collier relève de l'exploit. Alors j'ai bien fait le plein et sitôt la valise défaite je viens vous administrer une bonne dose de soleil à vous qui en êtes parait-il privés, là-haut loin, dans le nord, l'est, l'ouest, bref au dessus de Valence !

P1050877P1050872

Sous le soleil exactement !  Vraiment pas loin, je vous assure, vu les délais impartis !

P1050891P1050893

Juste au milieu, pas n'importe où !

P1050894P1050896

Il y a ça : Du soleil, des ruines, la mer, des pins : l'Italie ?

Ah, je vous en prie ne soyez pas cruels !

Allez un indice de plus ?

P1050899

Ca vous dit rien ? OOOOOOOOH !! Et bien tant pis pour vous :-)

Chez moi forcément en rentrant cela donne cela !

P1050932P1050929

Une petite participation au jeu du torchon en cavale pour son premier aniblog

P1050927P1050931

Il me restait un peu de la pièce de torchon qui m'avait servi au chemin de table

P1050934

(Non, ne cherchez pas il n'est PAS brodé, d'ailleurs, je ne sais PAS broder !)

L'Italie, l'Italie, vous dis-je, d'ailleurs j'y suis presque, je lis "Promenades dans Rome" de Stendhal. Après "Les yeux pleins d'églises" de Marceline Desbordes Valmore et Aragon, je reste dans l'ambiance Ü, et puis c'est long, ça flâne, Stendhal est connu comme le roi des flâneurs, nous nous serions sans doute bien entendus lui et moi !

P1050928P1050925

On voit les fils ? Comment ? On voit les fils ? ET OH ! Je suis encore en vAcANcEs, mOi !  

Alors pas de quoi pavoiser ? Pourtant ça tombe bien avec le 14 juillet qui approche.

P1050930

 

J'ajoute que la première (où le premier) (non pas toi chéri-chéri !) qui me donnera le nom du lieu où sont prises les premières photos de ce post recevra un petit cadeau de ma part. J'ajouterai des indices tout au long de la semaine, si personne ne trouve.

Arrivederci !

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Comme je vois que vous calez, je vous montre ce qu'on voit au nord du site !

P1050907.JPG

et ce qu'on voit au sud

P1050895.JPG

Ah ben oui, forcèment, je vous avais mis d'abord les plus jolies !

Mais je suis certaine qu'au moins, ça vous aide.


Repost 0

Présentation

  • : monesille : le blog
  • monesille : le blog
  • : Le blog d'une écrivain(e) passionnée de poésie, de littérature,de nature et de voyage.
  • Contact

Mention spéciale

Elle fait briller tout ce qu'elle touche

Marie et les agapanthes

les pros du clip

zoomlarue.com

Les humeurs d'Asphodèle

leslecturesdasphodele

monesille itou

monesille

 

Recherche

Je préfère vous voir rire que pleurer !

Tout ce qui touche le monde me touche :