Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 14:36

07122014-neige et préparatif noel 2014 003

Et oui, l'hiver est là !  Noël s'approche à grand pas, le froid et la neige nous incitent à nous regrouper dans nos foyers. A décorer, à patisser. Cette année chez moi, cela sera pains d'épices, il y a des années comme ça ! Cela fait plusieurs essais que je fais, et les petits sujets glacés me ravissent particulièrement. J'utilise toujours la recette de Nadine dans  des  moules en silicones de formes variées que je recouvre de sucre glace, juste délayé avec une cuillèrée d'eau , je les décore ensuite de petits morceaux de fruits confits.

07122014-neige et préparatif noel 2014 002 

Et lorsque la maison est bien chaude et parfumée, décorée des branches ramenées au gré des promenades dans la neige, il est temps de se retrouver autour d'un bon  feu et de raconter des histoires aux enfants, du temps où...

C'est pourquoi pendant trois  semaines, je publierai chaque mercredi un épisode d'un conte de Noêl en feuilleton. qui se terminera donc le 24, vous pouvez le lire, l'imprimer, le faire passer. Et j'espère que tout le plaisir que j'ai pris à l'écrire vous le retrouverez à le raconter pour faire rêver petits et grands.

IL y sera bien sûr question de neige, d'attente, mais chut...

07122014-neige et préparatif noel 2014 006

A mercredi donc !

Repost 0
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 09:56

La première pierre d'un édifice est assez facile à poser, et le premier poème de cet abécédaire était pour moi évident. Le second moins ! Devais-je m'en tenir aux poèmes que je connaissais parfaitement, devais-je trouver un lien entre chaque, fallait-il garder l'ordre alphabétique ? La délibération avec moi-même à été longue et difficile, jusqu'à ces jours-ci où le temps plus que maussade m'a imposé ses vues.

bataille3.jpg

 

"Le mois mouillé" d'Henri Bataille

 

la-fleur-du-mois 20141128 133203

 

Par les vitres grises de la lavanderie,

J'ai vu tomber la nuit d'automne que voilà...

Quelqu'un marche le long des fossés plein de pluie.

la-fleur-du-mois-20141128_123623.jpg

 

Voyageur, voyageur de jadis, qui t'en vas,

A l'heure où les bergers descendent des montagnes,

la-fleur-du-mois-20141128_132257.jpg

Hâte-toi. - Les foyers sont éteints où tu vas,

Closes les portes au pays que tu regagnes

la-fleur-du-mois-20141128_125222.jpg

La grande route est vide et le bruit des luzernes

Vient de si loin qu'il ferait peur... Dépêche-toi :

Les vieilles carrioles ont soufflé leurs lanternes...

la-fleur-du-mois-20141128_124346.jpg


C'est l'automne : elle s'est assise et dort de froid

Sur la chaise de paille au fond de la cuisine...

L'automne chante dans les sarments morts des vignes...

la-fleur-du-mois-20141128_120526.jpg

C'est le moment où les cadavres introuvés,

Les blancs noyés, flottant, songeurs, entre deux ondes,

Saisis eux-mêmes aux premiers froids soulevés,

 

Descendent s'abriter dans les vases profondes.

la-fleur-du-mois 20141128 120514

Henri Bataille (1872-1922)

 

Le lien entre Bataille et Aragon était facile à faire. Aragon aimait beaucoup un des vers de celui-ci et disait qu'il était un des plus beau de la langue française "j'ai marché sur la traîne immense de ta robe" et l'on voit passer Henri Bataille dans un de ses romans "les cloches de Bâles".

Henri Bataille était né à Nimes le 4 Avril 1872 ce qui me le rend évidemment cher. Et je vous invite à aller visiter ce site qui en parle mieux que moi :

 "Ce qui nous rend si proches de Bataille, ce sont ses poèmes, cette "douleur moderne" qui n'est que les larmes de l'enfance. Bataille n'a jamais guéri de celle-ci. Parfois, ce refus d'avancer fait l'âge venir vite, laissant au cœur comme un désenchantement que rien jamais ne parviendra à compenser. Il reste des paysages, des états de l'âme qui resteront à jamais connus de nous seuls. L'enfance, c'est ce qui, plus tard sera impartageable, incommunicable, parce que vécue dans la solitude de l'enchantement et de la détresse".

la-fleur-du-mois-20141128_133437.jpg

Bien à vous

Repost 0
Published by monesille - dans Abécédaire
commenter cet article
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 14:27

Au saut du lit l'autre matin, surprise en ouvrant les volets ! Sur les toits et les bois un arc en ciel magique dans le ciel à peine éclairé !

J'ai eu le bon réflexe d'attraper l'appareil photo !

18112014-arc en ciel pain d'épices 001

Bon l'éclairage n'est pas terrible mais...j'ai eu aussi le réflexe d'aller réveiller chéri-chéri, je vous assure qu'il était bien moins éclairé que le potron-minet !!

Alors je suis allée copier la recette du pain d'épice chez elle, j'ai ajouté juste un peu de badiane dont j'aime le parfum anisé, j'ai coulé la pâte dans de petits moules à cup cakes multicolores. Je les ai enduits de confiture d'orange amère, même pas faite maison, non, non ! Mais miam, slurp !

23112014-arc en ciel pain d'épices 005

Je ne vous dit que ça, il m'en est resté juste un pour la photo ! Ils se sont évaporés aussi vite que l'arc en ciel ! 

 

23112014-arc en ciel pain d'épices 007

 Et depuis la photo et ben...Bon j'en referai ! 

 

Allez, zou, je vous remets un petit coup d'arc en ciel en souhaitant qu'il vous amène un peu de bonheur pour la semaine.

18112014-arc en ciel pain d'épices 003



Bien à vous !

Repost 0
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 16:12

blog-octobre-2014-fronton-003.JPG

 

J'inaugure aujourd'hui une nouvelle rubrique de ce blog. L'abécédaire ! Je vous vois ruminer que va-t-elle encore nous concocter ?

Simplement je me suis rendu compte paradoxalement que je parlais très peu de ce que j'aimais le plus, soit la poésie,

En conséquence je vais essayer régulièrement de vous faire découvrir un poème que j'aime, en relation avec les sujets abordés récemment.

Aragon.jpeg

Le beau gosse que vous voyez ici est Louis Aragon, un de mes auteurs fétiches, et le sujet du poème est d'autant plus touchant qu'il rejoint mon dernier article de Blog.

"La rose et le réséda" est en effet un poème écrit en 1943, qui évoque l'universalité des sentiments et des épreuves face à l'absurdité de la guerre.

 

La rose et le réséda

 


Celui qui croyait au ciel

Celui qui n'y croyait pas

 

Tous deux adoraient la belle

Prisonnière des soldats

Lequel montait à l'échelle

Et lequel guettait en bas

Celui qui croyait au ciel

Celui qui n'y croyait pas

Qu'importe comment s'appelle

Cette clarté sur leur pas

Que l'un fut de la chapelle

Et l'autre s'y dérobât

Celui qui croyait au ciel

Celui qui n'y croyait pas

Tous les deux étaient fidèles

Des lèvres du coeur des bras

Et tous les deux disaient qu'elle

Vive et qui vivra verra

Celui qui croyait au ciel

Celui qui n'y croyait pas

Quand les blés sont sous la grêle

Fou qui fait le délicat

Fou qui songe à ses querelles

Au coeur du commun combat

Celui qui croyait au ciel

Celui qui n'y croyait pas

Du haut de la citadelle

La sentinelle tira

Par deux fois et l'un chancelle

L'autre tombe qui mourra

Celui qui croyait au ciel

Celui qui n'y croyait pas

Ils sont en prison Lequel

A le plus triste grabat

Lequel plus que l'autre gèle

Lequel préfère les rats

Celui qui croyait au ciel

Celui qui n'y croyait pas

Un rebelle est un rebelle

Deux sanglots font un seul glas

Et quand vient l'aube cruelle

Passent de vie à trépas

Celui qui croyait au ciel

Celui qui n'y croyait pas

Répétant le nom de celle

Qu'aucun des deux ne trompa

Et leur sang rouge ruisselle

Même couleur même éclat

Celui qui croyait au ciel

Celui qui n'y croyait pas

Il coule il coule il se mêle

À la terre qu'il aima

Pour qu'à la saison nouvelle

Mûrisse un raisin muscat

Celui qui croyait au ciel

Celui qui n'y croyait pas

L'un court et l'autre a des ailes

De Bretagne ou du Jura

Et framboise ou mirabelle

Le grillon rechantera

Dites flûte ou violoncelle

Le double amour qui brûla

L'alouette et l'hirondelle

 

La rose et le réséda


Louis Aragon

Extrait de la Diane Française.

 

Repost 0
Published by monesille - dans Abécédaire
commenter cet article
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 13:55

Les maisons cévenoles sont bâties en hauteur et donc avec beaucoup d'étages.

L'avantage lorsque on y fait des travaux, c'est que cela fait les muscles des jambes, (surtout pour celle qui élimine les gravats, hum !)

L'inconvénient, c'est que cela fait faire aussi de fréquents aller-retour à la déchetterie.

D'où l'avantage d'avoir  un chéri-chéri leste qui peut escalader la benne, à l'intérieur de laquelle mon oeil, exercé par de longues fréquentations de vos blogs a repéré ceci :

blog-octobre-2014-fronton-013.JPG

Deux beaux frontons sculptés, nécessitant certes un bon nettoyage, mais on ne peut pas s'attendre non plus à trouver dans une benne les objets bien nettoyés, cirés, et peut-être déjà repeints ? Moi c'est comme cela que j'aime l'histoire, dans la création de ces scuptures, l'art et l'ingéniosité des artisans qui ont réalisé ces volutes.

Quelques détails ?

blog-octobre-2014-fronton-017.JPGblog octobre 2014 fronton 015

 

 

 

L'inconvénient, c'est que cela vient s'ajouter à la liste déjà bien longue des choses que je récupère en attente de...

L'avantage, c'est que je ne risque pas de m'ennuyer de quelques temps encore. Je ne comprends pas bien les personnes qui jettent ce genre de choses, l'histoire n'a-t-elle donc aucun sens pour elles ?


 



 

 

 

Je classe toujours des papiers, entre deux, pour me délasser les muscles des jambes ! Et suite à l'article du blog de elle  et de ses efforts pour intéresser les jeunes générations à l'histoire, à l'approche du 11 novembre,j'ai continué mes recherches généalogiques en sommeil depuis quelques temps. Mais les progrès de la numérisation sont constants et il est aisé maitenant de consulter les archives des départements directement en ligne.

J'avais ainsi le carnet militaire de mon grand-père

scan0001.jpg

A voir son état, la couverture usée et soigneusement recousue d'un tissu centenaire, et oui, 100 ans depuis 1914, je l'imagine, trimbalé au hasard des marches et contremarches, serré dans une poche, mouillé...et j'imagine aussi mon grand-père. Quelle vie ! A travers les sites d'archives du Nord, j'ai réussi à reconstituer son histoire. Adopté à 2 ans, dans la mine à 10 ans, ayant réussi malgré tout son certificat d'études, mobilisé à 21 ans dans le 16 ème bataillon de chasseurs à pieds, il fut fait prisonnier et parti en captivité au camp de Gardelegen. Mais les communications n'étaient pas ce qu'elles sont aujourd'hui. Personne ne savait où  il se trouvait et il fut porté disparu. Sa famille n'en eut pas de nouvelles pendant 4 ans. Sa famille qui habitait Douai fut, elle, déplacée en 1916 à Tulles ! Ceci expliquant peut-être cela.

evacuation-Douai-1916.jpg

Evacuation de Douai.1916.image prise sur le net.

 Lorsqu'il fut rapatrié après l'armistice du 11 novembre 1918 il fut comme beaucoup d'autres soldats traumatisés,  hospitalisé à Villejuif pour confusion mentale et désorientation.

Numeriser0042.jpg

Il faut ajouter que sa première femme était décédée pendant tous ces chambardements.

La suite fut plus rose.

Il recouvra la santé, rencontra ma grand-mère et se remaria en octobre 1924.

scan0002.jpg

Mariage d'où sont issus trois enfants et beaucoup de petits enfants et encore plus d'arrières...

Numeriser0056.jpg

Mais enfin, il ne parlait jamais de tout cela, et il ne fallait pas trop lui parler de guerre! 

Voilà, c'était ma petite contribution au souvenir. J'aurais espéré que les hommes comprennent, une bonne fois  pour toute, le malheur et la douleur engendrés par les guerres, même si rien n'est jamais joué dans le destin de chacun.

J'ajoute à l'intention des membres de ma famille qui me lisent que rien n'est inventé, je sais qu'on ne parle jamais de ces choses en famille, mais je tiens à leur disposition tous les documents que j'ai trouvé que ce soit dans les archives familiales, ou sur les sites des archives départementales.

Bien à vous.

 

Repost 0
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 09:57

Le temps pluvieux nous confine à l'intérieur de nos maisons. Les travaux à l'arrêt pour cause d'intempéries nous laissent démotivés et errants. Chéri-chéri se plonge dans ses livres, un Gracq posthume est sorti, il en fait sa délectation et maints auteurs actuels ne sortent pas grandis de la confrontation.

J'en profite pour farfouiller et classer de vieux papiers ! 

scan image ancienne0001scan image ancienne0002

Je retrouve avec plaisir ces vieilles images publicitaires des années 60 insérées dans un cahier de recettes soigneusement calligraphié.

scan image ancienne0005

Chose émouvante je retrouve aussi le carnet que tenait ma mère de ses récoltes de champignons.

scan photo estrechure neige0008

Chère écriture, cette page a vingt ans ! D'autres sont plus récentes mais voir mon nom écrit de sa main m'émeut beaucoup. 

scan image ancienne0003

Allez un petit café pour nous remettre de nos émotions, et la route continue. Le temps se calme, le gardon redescend et j'ai suffisamment vieilli pour ne pas être allée le prendre en photo. (Bon d'accord, juste un petit tour pour aller voir où en était la crue).

La question reste :  Est-ce qu'il pleut plus qu'avant ?

Bien à vous.


Repost 0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 10:28

Je vous remercie tous et toutes de vos lectures et de vos délicieux commentaires. Comme je l'ai expliqué à certaines, ce n'est pas que je n'ai rien à vous dire, oh, non,  mais en ce moment chez nous c'est travaux, travaux, travaux, et je n'ai guère le temps de faire beaucoup de photos de gravats. (et des courbatures !) je vous emmène donc aujourd'hui sur les traces d'une découverte que nous avons faite pendant les journées du patrimoine, parce que châteaux, monuments, musées, on finit pas être rodés, mais...

passé un petit escalier privé en colimaçon

21092014-orgue et blog 032

nous avons été entourés de tuyaux, de claviers, de sommiers, de pédalier ! Non, nous ne sommes pas allés faire un dernier vide grenier  avant l'hiver !

21092014-orgue et blog 031

 nous sommes allés visiter, l'intérieur d'un orgue !

Surprenant, grandiose, époustoufflant les mots me manquent, presque !

21092014-orgue et blog 029

Une machinerie à couper le souffle tellement il y en a !

21092014-orgue et blog 026

Servie par une organiste de talent : Borislava Petrova !

21092014-orgue et blog 027

Une expérience que je vous recommande 

21092014-orgue-et-blog-022.jpg

L'orgue de saint Jean du Gard est un grand orgue fabriqué à l'origine par un célèbre organiste Joseph Merklin en 1864 pour l'église Saint Sébastien de Nancy, il a été installé à Saint Jean en 1958 et entièrement modifié. Il est soutenu et entretenu par une association dynamique qui organise concerts et expositions pour assurer son entretien.

*****

Sans aucun rapport, je vous signale un site qui m'a évité bien de la peine (m'enfin si je l'avais trouvé plus tôt, cela m'aurait évité bien des crises de nerf ): c'est un générateur d'étiquette pour confiture dont je vous mets le lien ci-dessous :

Etiquette

ultra facile d'utilisation, ne reste plus qu'à les découper, ça je sais faire.

et voilà que sur ces considérations artistiques et culinaires, le quotidien me rappelle...

Bien à vous.

Repost 0
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 14:06

IL est arrivé, tout de rêve habillé, dans un emballage frêle de papier de soie et de plume. Léger comme un souffle, il s'est posé sur ma fenêtre et...le soleil a brillé sur toute ma journée, puis sur les jours suivants et le dimanche en apothéose. 

nedj-003.JPG

Je sais que vous allez être jalouses ! Mais tant mieux pis, il n'y en avait qu'un d'aussi beau et je ne vous montrerai que son reflet ! Déjà mon entourage en est modifié, ne dirait-on pas que j'habite en pleine campagne ?

Il venait de chez Nedj qui nous fait tant rêver dans ses articles colorés, libres et harmonieux, elle, qui a appris à festonner de délicats ouvrages au crochet à une vitesse stupéfiante et qui maintenant ose nous les proposer dans sa jolie boutique

Et pour vous montrer que ça marche, dès le lendemain j'ai reçu des nouvelles de Marie*, oh, que ça fait plaisir !

nedj-004.JPG

Elle qui passe en dansant de Provence en Ecosse, le beau pays où j'aimerais bien aller si les Ecossais n'avaient pas l'idée saugrenue de rouler sur le côté gauche de la route. NON, je ne m'y ferai pas, inutile d'insister, et puis il faut bien qu'il me reste des choses à rêver !

Comme c'est bon quand la roue tourne du bon côté ! Autant en profiter !

Alors le dimanche j'ai attrapé un rêve de plus !

Il existe une lande sauvage et déserte, en France, oui, où une association se bat depuis...de longues années pour sauver une espèce animale et même la réintroduire dans son milieu naturel. Une espèce qui vivait déjà il y a 10000 ans, qui cotoyait nos ancêtres de la préhistoire et que l'homme "moderne" a presque exterminé dans les années 60 pour le plaisir de la possession. Juste pour en avoir dans les zoos ! Mais un animal sauvage ne se laisse pas emprisonner comme ça et le dernier spécimen vivant en liberté (c'est à dire pouvant survivre dans son milieu naturel sans l'intervention de l'homme) avait été vu en Mongolie extérieure en 1968 !

L'association Takh a réussi à recréer un troupeau en France, ayant les réflexes de la vie sauvage, les habitudes de groupes sauvages et des petits sont nés. Il a été possible d'en réintroduire une partie en Mongolie qui a retrouvé ainsi un cheptel traditionnel dans une zone protégée, de façon à ce qu'un vrai troupeau sauvage se reconstitue. L'espèce n'est pas sauvée mais... on peut l'espérer.

Habituellement, le public peut les voir de loin, parfois même, pas du tout, ils sont cachés par un relief du terrain, mais le piège à rêve fonctionnait toujours et...je laisse la place aux images...et à vos rêves !

24082014-chevaux de przewalski 098

24082014-chevaux de przewalski 088

24082014-chevaux de przewalski 152

 

24082014-chevaux de przewalski 170

24082014-chevaux de przewalski 173

24082014-chevaux de przewalski 210

Presque à le toucher mais :

24082014-chevaux de przewalski 154

Alors au fil de la promenade, heureuse comme une sauterelle qui ne sait plus où donner de la tête :

24082014-chevaux de przewalski 118

J'ai pris mille photos de bonheurs colorés

24082014-chevaux de przewalski 139

Pour vous les faire partager 

24082014-chevaux de przewalski 134 Ceci est une Achillée mille feuilles pour participer au jeu des 12 fleurs de Elle pour le mois d'Août.

Alors comme le beau temps durait et que le rêve avait l'air de vouloir continuer, nous avons suivi la route au petit bonheur c'est le cas de le dire !

24082014-chevaux de przewalski 235

Les grands causses sont des plateaux calcaires magnifiques, bordés de profonds ravins creusés par des rivières, le Tarn , la Jonte. Les paysages sont vertigineux ...

24082014-chevaux de przewalski 221

Et l'échelle bien difficile à donner sans parachute !

24082014-chevaux de przewalski 232

La lumière du soir était la cerise sur le gâteau.

24082014-chevaux de przewalski 238

24082014-chevaux de przewalski 227

 

Takh en langue Mongole veut aussi dire esprit. J'espère que je vous ai fait partager un peu l'esprit de mes rêves ! Et que vous aurez aussi envie d'attraper les vôtres.

Bien à vous !

 

 

Repost 0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 16:06

Je ne pense pas être la seule en butte à ces joyeusetés que sont les heurts et autres grincements de dents en me frottant à ces grandes entreprises qui se croyant à l'abri de tout, se permettent de nous taxer, imposer, charger, mépriser, maltraiter, escroquer, j'en passe et sans doute pas des moindres, je précise que pour écrire cette liste de synonymes, j'ai été obligée de passer par mon bon vieux dictionnaire des nuances et contraires (Edition Le Robert) (la pub est gratuite) car le site de synonymes m'affichait....une publicité pour le prochain film à la mode (mais ceci n'est pas le sujet, il faudra que je vous parle de sérendipité, un jour !)

Je vais essayer d'être drôle (et concise !) bien que mon humeur après avoir raccroché le téléphone tout à l'heure, ne s'y prête pas vraiment. Et comme c'est le ixième accrochage de l'été avec ces boites qui se permettent tout et n'importe quoi, je ne suis pas vraiment d'humeur à vous faire rire mais....cela me donnera peut-être matière à une série d'articles.

Il faut que je vous explique que je paye toujours mes factures en temps et en heure depuis....longtemps ! 

Il faut que je vous explique que je paye un abonnement EDF pour une vielle maison inhabitée depuis deux ans ! Inhabitée ! Et donc sans consommation électrique, juste l'abonnement, au cas où. Et chaque année je reçois une facture. Grosse la facture ! Et depuis deux ans, j'appelle EDF en disant qu'il y a erreur, que la maison est INHABITEE et que je n'y suis pas toujours lors du relevé (je travaille !) pour signaler au gars qui fait le relevé que le compteur est à zéro, et chaque année une gentille dame me répond GENTIMENT :

-"Mais bien sûr, désolée, on vous rembourse le plus rapidement possible et on modifie les choses pour l'an prochain" et l'an prochain...je reçois une facture, sur un montant estimé astronomique. Bon ! Moi, tant qu'on est gentil, je comprends qu'il puisse y avoir des erreurs même répétitives. On n'est pas des boeufs, quoi !

-Et ben cette année NON ! Attention, j'ai bien reçu la facture pharaonique ! Jusque là, ils sont cohérents, chez EDF ! Je l'ai reçue aujourd'hui c'est vous dire que je suis encore un peu énervée ! J'ai appelé de suite et...je me suis fait JETER ! Le montant sera prélevé, point barre, un montant que je ne leur dois pas, et c'est à moi de m'organiser pour leur communiquer le relevé....à zéro et prévenir ma banque !!! Ils ont dû (auditivement parlant) externaliser ce qu'ils osent appeler un service client, (ils essayent bien sur la facture de me faire me connecter à un service internet mais, pas folle la guêpe, je les connais, ensuite je ne recevrai même plus de facture papier). Le prétexte argué par la crispante nana qui récitait son texte à l'autre bout du fil est que : c'est une estimation ! J'ai bien essayé de faire entendre à l'autre bécasse qu'une estimation était basée sur une consommation antérieure et que depuis deux ans la consommation étant à zéro, l'estimation devrait être à zéro, pas moyen de placer un mot, et la seule chose qu'elle savait dire c'était : je vous demande de me laisser finir mes phrases !

J'ai fini par lui raccrocher au nez en lui disant que EDF aurait de mes nouvelles ! Voilà c'est fait ! Mais en attendant : MES SOUS (que je ne leur dois pas), sur le compte de qui vont-ils fructifier, faire des petits, générer des intérêts, produire des profits (merci Le Robert, publicité gratuite !) ?? Je subodore que je ne suis pas la seule dans ce cas, et que personne n'ose (c'est au singulier !) se plaindre ET demander des intérêts sur les sommes que EDF prélève ainsi indûment. Vous la voyez l'arnaque, là !

Pensez donc aux bonnes surprises que vous trouverez dans votre courrier en rentrant de vacances ! Parce qu'évidemment tout cela se passe en plein été quand les gens ne sont pas chez eux ! Parce que quand même la somme pharaonique il faut qu'elle y soit sur le compte (le montant de la facture reçue aujourd'hui sera prélevé le ... 13 ) autrement qui aura les ennuis avec sa banque, qui en profitera pour gratter quelques aggios au passage? Même si c'est un montant que vous ne devez pas ! Margoulins tous, main dans la main !

Bon je pense que je n'ai pas été très drôle là (ni très concise) mais quand même ça défoule ! Bises entièrement gratuites et sans intérêts aucuns !

Repost 0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 10:10

Saisir en promenade l'occasion d'une fleur bien placée pour participer à un jeu qui me trottait dans la tête : la fleur du mois où Nadine (cliquer sur le prénom) nous demande une photo d'une fleur commençant par la lettre du mois ! En J donc pour Juillet cela ne semblait pas évident et lorsque je L'AI vu je me suis dit c'est elle !

27072014-aire de côte, criquets, champignons, chardons 123

Voici donc la Joubarbe à grande fleur, ma concurrente du mois !

J'en ai bien sûr profité pour photographier quelques copines et copains à elle.

27072014-aire de côte, criquets, champignons, chardons 088

Ce cèpe n'est pas très comestible pour nous mais certaines limaces semblent bien en avoir fait leur régal !

Les champs de campanules tintinabulent dans le petit air frais de la montagne.

27072014-aire de côte, criquets, champignons, chardons 146

Le ciel tourmenté de cet été nous procure décidément des arrières plans formidables.

 

Et au détour d'un fossé, assister à un évènement exceptionnel dont je ne me suis aperçue qu'une fois  le développement de la photo fait !

27072014-aire de côte, criquets, champignons, chardons 160

La mue des sauterelles sabres. (Dectique verrucivore). Nous nous sommes bien demandé pourquoi elles restaient là à nous regarder au lieu de s'enfuir, nous n'avions pas vu les mues.

27072014-aire de côte, criquets, champignons, chardons 161

Une fois l'imago extirpé de son enveloppe trop petite, elles montent vers le point le plus élevé de leur entourage. Comme elles ne volent pas très loin, cela doit les aider à s'envoler vers de plus lointains lieux de reproduction. On voit très bien sûr cette photo l'appendice qui leur donne le nom vernaculaire, le sabre.

27072014-aire de côte, criquets, champignons, chardons 174

Les prairies d'altitude entendront bientôt leur chant sous le soleil de l'été. Hélas, je reprends le travail demain, je ne les entendrai guère.

27072014-aire de côte, criquets, champignons, chardons 182

Bonnes vacances à tous et toutes.

27072014-aire de côte, criquets, champignons, chardons 103

Repost 0

Présentation

  • : monesille : le blog
  • monesille : le blog
  • : Le blog d'une écrivain(e) passionnée de poésie, de littérature,de nature et de voyage.
  • Contact

Mention spéciale

Elle fait briller tout ce qu'elle touche

Marie et les agapanthes

les pros du clip

zoomlarue.com

Les humeurs d'Asphodèle

leslecturesdasphodele

monesille itou

monesille

 

Recherche

Je préfère vous voir rire que pleurer !

Tout ce qui touche le monde me touche :