Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 09:17

Un petit bout du tout !

P1040412

Je vais, je viens au galop des jours et je m’aperçois que j’ai oublié de vous conter le troisième volet de « trois jours en automne », comme nous sommes toujours en automne, il n’est pas trop tard, n'est-ce pas ?

Paris n’est qu’un petit bout du monde où tant de choses se relient entre elles ! Autour de toutes les choses que nous voyons, des liens toujours  se créent essayant de modéliser une image du monde cohérente dans nos esprits.

De musée en musée, nous découvrons toujours une parcelle de ce qui fut l’histoire, mon musée préféré étant de loin le musée Guimet où je découvre toujours des aspects nouveaux de cette culture Asiatique qui me fascine. Imaginez ce que fut l’émerveillement des premiers découvreurs, aux grottes de Longmen, en Chine, de ces parois sculptées de milles bouddhas du plus minuscule au gigantesque. Il n’en reste plus beaucoup sur place. La tentation était grande d’en ramener le témoignage.

P1020713

On les retrouve nous attendant placidement dans les salles.

P1040310

Une persistance de l’art à travers les siècles, magie de la danse sur les scènes chinoises que l’on retrouve figée dans la statuaire millénaire.P1020776

P1040308

Et puis on part à la découverte de nouveautés :

La magnificence des manuscrits birmans (l’exposition temporaire est ouverte jusqu’au 23 janvier) et dont on ressort ébloui et enchanté.de-laque-et-d-or.jpg

Cette exposition, qui se tient dans la bibliothèque historique de la rotonde du musée, présente notamment des livres laqués et dorés – les kammavaca –, des manuscrits gravés sur olles (feuilles de palmiers) et des ouvrages écrits à l’encre sur du papier traditionnel plié en paravent – les parabaik –.

 

Je vous ai déjà parlé de mes affinités avec le Louvre ici mais pas encore des œuvres oubliées de ce sublime peintre Norvégien: Balke et de ses bleus sublimes tant à la mode aujourd’hui.

P1040422

P1040425

L’histoire de ces tableaux aujourd’hui en majesté au Louvre est unique :

« L’histoire de Peter Balke et de Louis-Philippe, peu connue, peut être résumée ainsi : en voyage en France avec femme et enfants, l’artiste demanda audience au souverain afin de lui montrer un certain nombre d’esquisses qu’il avait apportées avec lui. Il comptait sur la nostalgie que Louis-Philippe pouvait nourrir à l’endroit de la Norvège et du nord de ce pays qu’il avait parcouru, en 1795, pendant sa longue période d’exil. Le but fut atteint : le roi lui commanda deux tableaux puis lui acheta trente-trois esquisses. 
Ces œuvres furent totalement oubliées pendant plus d’un siècle, et ce n’est qu’à l’occasion de l’ouverture des salles de peinture scandinave, en 2001, qu’on put redécouvrir cet ensemble d’esquisses (trente-trois à l’origine, six ayant disparu). Mieux encore : les deux premières toiles commandées par Louis-Philippe, déposées à l’Hôtel de Ville du Tréport de 1896 à 2004 ont été heureusement récupérées par le Louvre et sont en cours de restauration avant de rejoindre les cimaises du musée ».

J’en  viens maintenant à ce qui fait mon gout particulier pour les allers-retours sur Paris : les livres ! 

Car s’il m’arrive souvent de faire mes emplettes sur internet dans les E-librairies où malgré les idées reçues je n’ai jamais eu le moindre problème ni de règlement ni de livraison, je préfère néanmoins avoir le livre en main, le soupeser, le humer, le feuilleter pour savoir s’il me conviendra ou pas.

La Fnac Montparnasse est une bonne alternative (la pub est gratuite !). Son rayon poésie tient une vraie place, un grand mur couvert d’auteurs connus ou pas et souvent dans plusieurs éditions.

Si je vous parle de mes achats, cela peut peut-être, vous donner quelques idées de dernière minute pour les fêtes !

Cette année, mon choix s’est porté sur les sonnets de Shakespeare dans l’édition Babel, dont la traduction est très lisible sur un papier très agréable. La préface du « Vazaha » sans terre de Michel Rio m’en avait fortement donné envie. « Cent sonnets » de Vian aussi donne une idée très différente de ce que l’on connait de ce poète ébouriffant et connaissant les difficultés intrinsèques à la création d’un sonnet classique, je reste admirative devant ces auteurs qui en font de tels petits bijoux de romantisme pour Shakespeare ou de fantaisie pour Vian.

« Fatras » n’est pas l’œuvre la plus connue de Prévert mais l’ensemble de collage et de juxtaposition de textes tant que d’images en font pourtant une réalisation qui laisse une marque indélébile dans les esprits.

« Baltique » de Tomas Tranströmer me tentait, je me demandais si j’arriverais à la trouver en France tant l’œuvre de auteur y est peu connue. Oui, Le prix Nobel de littérature a profité à son audience j’ai trouvé ses œuvres complètes dans une collection de poche très accessible et je n’en suis pas déçue. Son œuvre touche au plus profond de la sensibilité humaine. C’est une merveille à déguster sans modération.

J’ai déniché aussi un livre d’un de mes auteurs préférés sur la chine : François Cheng : «  le Dit de Tyanyi » une histoire à la limite de l’épopée dans un développement très classiquement chinois en trois parties. Mais une vue unique sur l’histoire d'un artiste durant la révolution chinoise. Là aussi un régal de lecture, que je conseille.

Bien sur je ne peux rester insensible aux boutiques que malicieusement les musées sèment sur la fin des expositions. J’y ai trouvé cette année un livre sur la façon de regarder la peinture qui m’a séduite, tant cet univers me fascine.

numerisation0003.jpg

Un livre aussi, bien sur, de Jean Genet : l’atelier de Giacometti. Je regrette un peu que les photos y soient en noir et blanc.

La fin du Week-end était là.

P1040445P1040449P1040464

La grande dame régnait sur Paris et le Louvre se mussait dans un soleil d'orfèvre pâle, les ombres tutélaires veillaient dans le soir qui se couchait et je repartais la tête emplie de rêves passés et ma valise de rêves à venir.

A bientôt.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie-Noëlle 12/12/2011 18:39

Je vais noter ces références de livres que je ne connais pas. Je ne connaissais pa non plus ce peintre Balke et pourtant combien j'aime les peintres Scandinaves ! Bizz

monesille 13/12/2011 22:32



Hum, est-ce vraiment un hasard si je cite Balke et ses bleus ? Mon petit doigt m'a dit...


Douce nuit bleue !



Présentation

  • : monesille : le blog
  • monesille : le blog
  • : Le blog d'une écrivain(e) passionnée de poésie, de littérature,de nature et de voyage.
  • Contact

Mention spéciale

Elle fait briller tout ce qu'elle touche

Marie et les agapanthes

les pros du clip

zoomlarue.com

Les humeurs d'Asphodèle

leslecturesdasphodele

monesille itou

monesille

 

Recherche

Je préfère vous voir rire que pleurer !

Tout ce qui touche le monde me touche :