Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 18:00

 

 

Lettre à ceux qui croient qu’écrire est  facile !

Vous prenez un papier, un stylo, les idées ne manquent pas, c’est relativement simple vous croyez l Que nenni ! Vous avez oublié quelques détails :

La voisine vient vous apporter des pommes quand, un dimanche de pluie, revêtue d'un pyjama troué aux alentours de midi, vous tournez en rond autour de la table dans la salle à manger dont le ménage n’est pas fait depuis la première dynastie des pharaons, les calendes grecques étant trop récentes, le résultat étant à peu prés aussi empoussiéré.

Cette déambulation  vous emmène normalement les idées à la tête, de la tête à la plume il n’y a qu’un pas, mais vous avez compté sans la voisine qui vous apporte ces fruits de son jardin, superbes, et vous propose insidieusement (elle a quatre vingt ans ): "mais, si tu es fatiguée, je peux t’aider", sous-entendu -pour avoir une maison dans un tel état tu dois être au bord de la dépression nerveuse-, elle ajoute au détour d’une phrase anodine : -pourtant tu as pu dormir ce matin -! Ce qui prouve deux choses c’est qu’elle surveille l’heure à laquelle vous ouvrez les volets d’une part, et d’autre part qu’elle n’est pas si sourde que ce qu’elle prétend au bruit infernal que fait un autre de vos voisins les jours où il ne pleut pas.

Aujourd’hui il pleut, il est exact que vous avez pu faire la grasse matinée étant donné que vous vous êtes couchés à Trois heures du matin pour écrire une page qui au demeurant n’est pas bonne. Et vous pensiez pouvoir profiter tranquillement du silence grandiosement amené par ce temps que d’autres jugent abominable.

Mais de l’opinion que l’on a de vous dans un village dépend grandement votre confort de vie : entre la râleuse qui se plaint parce que ses voisins ont l’outrecuidance de faire du ciment à six heures du matin tous les dimanches sous ses fenêtres depuis dix ans, alors que travaillant toute la semaine elle n’a que ce jour pour se reposer et donc écrire, (je n’exagère rien) et la stoïque qui depuis six ans fait semblant de ne rien entendre parce que de toute façon elle est levée à cette heure improbable et que le silence lui fait peur et qu’elle n’a rien de plus précis à faire, il n’y a qu’un pas vite franchi, celui de penser que celle qui  se lève tard est une fainéante et que ça lui fait du bien d’entendre des gens travailler autour d’elle ! Et tout le monde se passe le mot.

Car tout cela se passe évidemment sous le couvert de l’anonymat, vous ne dites pas à votre entourage que vous écrivez et seuls quelques autres adeptes de la même marotte chronophage savent. J’imagine les voisins de Victor Hugo marchant sur la pointe des pieds  « chuuuut le maître écrit : »

Vous, non ! Vous n’avez de publication que sur internet en temps qu’Onésime  Lepaludier, votre notoriété dépasse peut-être ces frontières mais n’a pas atteint le fond du département agricole où vous exercez à temps perdu (et silencieux) , la profession accessoire et non rémunérée de tentative d’auteur.

Il y a certains matins aussi, de pluie toujours, où vous arrivez à mettre gentiment la voisine assez vite dehors et à retrouver votre idée, toujours en tournant en rond autour de la table de la salle à manger qui est rectangulaire, bref, passons, vous vous asseyez à votre bureau pour... Et voilà qu’au détour d’une pile de papier sort une carte que vous reconnaissez instantanément, la carte de Noël de l’an dernier de votre meilleure amie, à qui vous ne savez plus si vous avez répondu, pas étonnant que vous n’ayez pas de nouvelles depuis… Noël dernier ! Bref combat entre votre conscience et votre feuille, la feuille gagne pour une fois, on n’est plus à un mois près, je lui écrirai pour Noël en lui disant « j’espère que tu as bien reçu mes vœux l’an dernier plusieurs de mes amis m’ont dit n’avoir rien reçu, je ne comprends pas »…. Parfaitement de mauvaise foi, mais à moins de vivre seul sur une île déserte le moyen de faire autrement ?

Ce second obstacle franchi, vous attrapez votre stylo pour peu que :

- Votre chien ait  appris à ouvrir le frigo seul pour se nourrir puisque personne ne s’en soucie (Si, si, il peut !  Le plus difficile c’est de lui apprendre : Non ! Pas le saumon ! Du moins, pas tout le saumon…, trop tard, vous mangerez une boite de cassoulet à midi !)

-Vos amours, si présents, si constants, si souffrants de cette déshérence  où votre esprit se réfugie quand une idée non aboutie s’impose à vos neurones surexcités, et ne voulant pas lâcher le morceau, réussit à mettre tout autre forme d’action en stand by, style bug de l’an 2000, tant que vous n’avez pas réussi à mettre cela par écrit, n’aient pas une brutale envie de vous enlacer.  

  [-votre esprit : et les oiseaux s’envolent au ciel qui caracole

- lui c’est bon comme ça ?

-vous : vouiiiii encoooooooore !

- votre esprit : non caracole ça ne colle pas ! batifole ? espagnole ? et trop molle ?

(Le lapsus n’est pas loin et la scène qui s’ensuit)]

-Les amis que vous aimeriez vous faire mais que vous n’osez pas inviter ne sachant pas s’ils apprécient la vie en communauté avec les araignées ne vous culpabilisent pas en vous demandant si vous les boudez.

-Vos enfant piaillant le bec ouvert, où ne piaillant plus si vous avez trop attendu.

-la famille, adepte du téléphone, qui vous appelle consciencieusement les jours où vous sachant solitaire (enfin essayant de le rester !),  culpabilise de s’occuper plus des restos du cœur que de vous (merci les restos du cœur !)

-Tous les livres que vous avez achetés, qui vous attendent, ces Goncourt, ces atlas, ces bras qui se tendent en sirènes palpitantes et auxquels vous devez journalièrement résister, arrimés au mat que représente  votre stylo sur votre radeau de papier. Tous ces sujets que vous ignorez et dont vous voudriez tout savoir….et dont vous avez besoin pour ne pas écrire de la guimauve rance et périmée de l’an dernier.

-Et bien sûr de l’état de votre muse qui ayant passé tout l’été à danser sur des airs de fêtes espagnoles, (farandoles ?) revient vous poser tout ça en vrac sur les bras au moment où vous ne vous y  attendez pas et vous dit : regarde ma récolte, j’ai bien travaillé à toi de te débrouiller maintenant !

Maintenant, mais maintenant quand ?

Donc, vous prenez un papier, un stylo, c’est relativement simple vous voyez !!

Sauf que je n’ai pas mis mes chaussettes pour vous écrire ceci, que mon feu est éteint et que je suis complètement gelée !

 

Monesille 21.11.2O1O

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by monesille.over-blog.com - dans Couleur dimanche (Humeur)
commenter cet article

commentaires

Sergio (celtic10) 03/10/2011 11:37


J'aurai loupé quelque chose si ne n'avais pas cliqué sur ce lien.
Absolument somptueux cet article sur "facile d'écrire, vous croyez???"
Tu es ce genre de personne qu'on aimerai rencontrer un jour
pour mettre un visage sur l'humour et la bonne humeur, tout en dérision.
J'AI ADORE TE LIRE (MOT TROP FAIBLE ENCORE...)
Amicalement, un fan inconditionnel désormais...


monesille 04/10/2011 18:45



Merci de ce gentil commentaire, Sergio, l'humour est souvent le meilleurs aspect des choses. 



dimdamdom59 03/10/2011 09:25


J'adore, parce que ça me ressemble tellement cette histoire lol!!! Alors comme promis me voilà chez toi (je peux dire toi?) et je découvre un univers superbe où je reviendrai!!!
Alors en réponse à ton commentaire chez moi concernant ton joli poème que je t'ai éhonteusement piqué (je te rassure je vais rectifier le tir) où je te dis que j'ai une proposition à te faire
permets moi de te faire part de ceci :
Alors voilà, depuis quelques temps j'ai créé un annuaire de référencement pour les blogs, que j'ai titré "Annuaire pour les Nuls", pas que je considère les inscrits comme des Nuls, mais juste que
c'est moi qui le suis en matière d'impersonnalité de ces grosses plateformes de référencement comme Booster!!! Donc sur mon annuaire on ne prend pas de grands airs, on partage dans la joie et la
bonne humeur et ça donne ça : http://annuairepourlesnuls.over-blog.com
Et si le coeur t'en dit tu y seras la bienvenue!!!
Voilà en espérant n'avoir pas été trop envahissante, je te souhaite une agréable journée à tourner en rond autour de ta table carrée lol!!!
Bisous
Domi.


monesille 03/10/2011 10:14



Je dois tout à fait faire partie de ton annuaire pour les nuls puisque je ne comprends même pas ce que c'est une plateforme de référencement comme Booster !! dès que je trouve comment on arrive,
j'arrive !


Et tu ne m'as pas pique mon poème puisque tu mets la source et un très gentil remerciement me citant à la suite.


Bisous


 



Présentation

  • : monesille : le blog
  • monesille : le blog
  • : Le blog d'une écrivain(e) passionnée de poésie, de littérature,de nature et de voyage.
  • Contact

Mention spéciale

Elle fait briller tout ce qu'elle touche

Marie et les agapanthes

les pros du clip

zoomlarue.com

Les humeurs d'Asphodèle

leslecturesdasphodele

monesille itou

monesille

 

Recherche

Je préfère vous voir rire que pleurer !

Tout ce qui touche le monde me touche :