Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 10:28


Rembrandt Harmenszoon van Rijn, je t’adore. Doux rêveur ! Sais-tu combien m’ont fait rêver les pénombres magnifiques de tes tableaux, tes sombres délicats, tes mystérieuses obscurités. Quel artiste ! Quelle subtilité dans la touche, quelle finesse dans le contraste. Quel éclat dans chaque reflet sur les cuivres. Quelle ampleur dans l’ombre de chaque flamme de bougie. Quelle grandeur dans tes demi-jours.

 Au Louvres le regard taquin de ton autoportrait pinceaux à la main me l’annonçait bien.

P1040436

Doux rêveur.

J’en viens !  48 heures à la bougie. Anduze, vous connaissez ? La ville la plus régulièrement inondée de France. La porte des Cévennes, ouiche, la chasse par où s’écoule tout ce qui peut tomber d’eau sur les contreforts de l’Aigoual. J’ai appris que contrairement à ce que je pensais, la terminologie d’Aigoual venait du nom d’Aégobaldus,  nom d’un militaire de César, je m’en tiens à mon étymologie personnelle, aigue = eau, l’assimilation tombant peut-être trop sous le sens.

Episode 1,2,3…à suivre mieux que Koh Lanta, je vais pouvoir éditer un manuel de survie en terre déchaînée. Tant et si bien que les trombes d’eau qui s’abattent régulièrement sur ces contrées ont pris nationalement le nom d’épisode cévenol ; c’est tout dire.

Et malgré toutes les préventions, les menaces, les édits, les plans de sauvegarde, on continue inlassablement de délivrer des permis de construire dans des prés qui naturellement faisaient absorber l’eau dans la sous-couche et on laisse détruire les milliers de petits murs en pierres qui officiaient en tant que retenue naturelle du terrain. On n’entretient pas béals et trinquats creusés depuis des centaines d’années. Il faudrait peut-être se rendre compte que nos ancêtres n’avaient pas trop le goût, ni le temps, pour la décoration paysagère  et que toutes les constructions que l’on voit ainsi se détériorer avaient un but, unique et primordial : économique ! Sauvegarder la terre, les biens et les personnes de ces terribles ruissèlements.

Mais me voilà bien loin de mon sujet !

Doux rêveur !  Car à l’époque (1606-1669) où tu as fait montre de tes talents, mon cher Rembrandt, tu me permettras bien de t’appeler par ton prénom tant j’ai pensé à toi ces derniers jours, il est bien entendu que la bougie était le seul palliatif à la nuit ! Clair-obscur, mon œil ! Soit c’est clair, soit c’est obscur : 17-7 heures du matin, la nuit ! Totale et primaire, sans la moindre diode clignotant sur un appareil pour orienter votre boussole, sans la moindre lumière extérieure par temps de pluie, sans le moindre bruit que le crépitement des flammes dans la cheminée et du ronronnement du chat !

Le reste du temps règne un jour pâle et fuligineux dans des maisons aux fenêtres embuées. Le moyen de lire ou d’étudier dans ce demi-jour ? Ou demi-ombre sans doute avais-tu l'habitude de vivre ainsi.P1040437

De ne surtout pas poser ses lunettes sous peine de devoir les chercher à tâtons pendant une heure, prévoir de rentrer de quoi faire du feu car il est très peu pratique de descendre à la cave et d’en rapporter une provision de bûches d’une seule main, l’autre tenant la bougie. De savoir le soir ce que l'on va mettre le lendemain, car il est impossible de faire la différence entre un pantalon noir et un identique pantalon rose, de nuit ! Et surtout, surtout se mouvoir précautionneusement car si, à tâtons la différence entre un flacon d’alcool à 60° et un flacon d’alcool à 90° destiné à la désinfection d’une plaie est plus que hasardeuse, la brûlure ressentie elle est nettement différente.

anatomie.jpg

Simplement si vous sortez et rentrez comment savoir si le chien vous a suivi ! Le mien ne voulait absolument plus mettre une patte dehors et se cachait sous la table ! Comment trouver le chat qui dérangé dans ses habitudes s’est enfoui dans un placard pour ne plus entendre ce bruit maudit de l’eau qui s’infiltre partout. Vous pouvez me dire que j’aurais pu le laisser enfoui dans son placard, et bien non. Car figurez-vous qu’aux alentours de deux heures du matin, quand il réalise tout à coup qu’il irait bien faire un tour dehors, il se met à miauler comme un fou et vous réveille ! Vous vous extirpez donc du lit que vous aviez fini par réchauffer (pas d’électricité=pas de chauffage) vous attrapez le briquet (un conseil si vous ne fumez pas : piquez innocemment celui des amis qui viennent vous rendre visite car les allumettes ont la mauvaise habitude de craindre l’humidité et de ne plus s’enflammer quand l’hygrométrie dépasse un certain niveau) allumez à l’aveuglette la bougie dans le bougeoir que vous avez pris la précaution de poser sur la table de nuit, si vous ne l’avez pas fait tomber en vous retournant au milieu de la nuit. Cherchez vos pantoufles d’un pied précautionneux, une bougie étant nettement insuffisante pour repérer les nombreux objets que nous avons l’habitude de laisser errer dans nos maisons brillamment illuminées en temps ‘normal’ (style lego du petit). En vous penchant vous ferez couler un peu la bougie sur vos doigts, ne vous inquiétez pas c’est très chaud mais cela ne brûle pas, du moins cela ne fait pas de cloques ! Des tâches oui, sur les tissus difficiles à ravoir, et sur le bois, indélébiles. Ouvrez la porte de la chambre délicatement, les bougies ont la sale habitude de s’éteindre au moindre courant d’air (d’ailleurs ne vous déplacez jamais sans le briquet !) et faite sortir ce foutu chat,  à moins qu’au vu de ce qui tombe il décide de ne plus en avoir envie et coure à nouveau s’enfouir dans son placard, dont sortira au matin une odeur abominable qu’il vous faudra extirper…à tâtons toujours !

Imagine cher Rembrandt qu’avant-hier, quand l’électricité a disparu sous les trombes d’eau j’étais en bottes au fond de la cave inondée de 20 cm d’eau ! Ombres subtiles,  noirs délicats, mon  œil,

TOUT NOIR C’EST TOUT !

Doux rêveur !

 Artiste qui fait une merveille d’un cauchemar, je t’adore.

famille.jpg

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Au fil du temps 19/11/2011 23:06

je suis venue de chez Marie des Agapanthes - j'apprécie énormément la poésie de ses posts alors je me suis dis que ses amies devaient avoir aussi du talent - je reviendrais plus tard lire les
billets précédents - j'ai bien aimé l'histoire du chat et de la bougie - c'est raconté avec humour alors qu'il n'y a rien de drôle dans la situation - j'espère que les choses se sont arrangées
depuis et ne sont pas trop catastrophiques - c'est vrai que ces inondations c'est cher payer le beau temps que l'on vous envie au nord de la Loire le reste de l'année
à part ça la lumière des tableaux de Rembrandt est magnifique !

monesille 21/11/2011 17:53



Merci de cette gentille visite, Les choses se sont arrangées, oui, Il faudrait un bon petit coup de mistral pour finir de sècher tout cela, mais le temps se maintient au gris. Mais le plus dur
est passé.


Bien d'accord avec vous sur la lumière des tableaux de Rembrandt.


Bonne soirée.



MARY 14/11/2011 09:18


Quelle jolie lettre,un plaisir de lecture
merci pour ce beau moment de lecture
Mary


monesille 14/11/2011 21:14



Ecrire pour des lecteurs est toujours un plaisir, ravie de votre visite.



florence 13/11/2011 18:23


Quel talent !je suis sous le charme !


monesille 13/11/2011 21:53



Ravie de votre gentille visite, et...bon déménagement !


 


 



Claude06 13/11/2011 16:14


Quel plaisir de vous lire, je reviendrai !Amitiés Claude


monesille 13/11/2011 21:51



Une belle surprise que m'a fait Marie* et qui me vaut le plaisir de tous vos commentaires. A bientôt.



Calou 12/11/2011 22:54


j'arrive de chez "Marie et les agapanthes" et je ne suis pas déçue !!! j'aime ton style et ton humour .... bravo !!!


monesille 13/11/2011 21:50



Il est très agréable d'être lue et de recevoir les amies de ses amies. L'humour est parfois indispensable pour arriver à surmonter certaines situations. Merci de ta visite.



Présentation

  • : monesille : le blog
  • monesille : le blog
  • : Le blog d'une écrivain(e) passionnée de poésie, de littérature,de nature et de voyage.
  • Contact

Mention spéciale

Elle fait briller tout ce qu'elle touche

Marie et les agapanthes

les pros du clip

zoomlarue.com

Les humeurs d'Asphodèle

leslecturesdasphodele

monesille itou

monesille

 

Recherche

Je préfère vous voir rire que pleurer !

Tout ce qui touche le monde me touche :