Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 11:03

 

P1000375

 

Dans le creux des vallons enserrés de rocailles

Quand se sont tus un jour les réponds des sonnailles

Quand les grands pans de murs en schistes éboulés

Dans un bruit de tonnerre ont fini de rouler.

 

Quand la mousse assourdit le son de nos esclops,

Sonnant aux vieux sentiers plus un bruit de galop

Quand les abeilles ont fui le creux des châtaigniers

Où les premiers soleils venaient les réveiller.

 

Quand l’écureuil curieux laissant tomber son gland

Fuit le bruit de géant qu’il fait en résonnant

sous l'oeil noir du corbeau résolument torpide

Somnolant au sommet d'un vieux murier humide.

 

Quand la rumeur des pins chantant au vent du nord

Se transforme en requiem sur un vallat qui dort

Couvrant d’un lamento les anciens bruits de fêtes

Noël brodés de houx, cliquetis des fourchettes.

 

Quand  l’écho des détails bruissant dans la maison,

Linge claquant au vent et enfants en chanson

S’éteint à tout jamais et laisse au silence

Une toupie rouillée en signe d’allégeance.

 

Alors s’ouvre parfois au détour d’un sentier

Une pâle clairière aux fonts morte à moitié

Poursuivant de leur vie le parcours amoindri

Dans le glou-glou amer de ma plume assombrie.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by monesille.over-blog.com - dans Couleur dimanche (Humeur)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : monesille : le blog
  • monesille : le blog
  • : Le blog d'une écrivain(e) passionnée de poésie, de littérature,de nature et de voyage.
  • Contact

Mention spéciale

Elle fait briller tout ce qu'elle touche

Marie et les agapanthes

les pros du clip

zoomlarue.com

Les humeurs d'Asphodèle

leslecturesdasphodele

monesille itou

monesille

 

Recherche

Je préfère vous voir rire que pleurer !

Tout ce qui touche le monde me touche :